Autorisation de découvert, bien la gérer

Autorisation de découvert

Autorisation de découvert

L’autorisation de découvert est un terme financier désignant l’acceptation d’une banque de faire fonctionner un compte malgré le fait que le client ne possède pas assez d’argent pour s’acquitter des opérations en cours. Ce privilège peut se définir comme une simple tolérance ou un découvert autorisé.

Différentes modes de gestion de l’autorisation de découvert

Il est préférable de ne pas recourir au compte à découvert. Lorsque nous abusons de cette solution en réglant provisoirement les difficultés de trésorerie, la banque mettra fin à la tolérance sans préavis. Il existe deux modes de découverts bancaires : le découvert par une simple tolérance et le découvert autorisé.

Gérer un découvert bancaire par simple tolérance

Le découvert bancaire par simple tolérance se déclenche sans accord préalable et en dehors de tout contrat. Dans ce genre de cas, l’organisme bancaire peut régler un chèque ou s’acquitter de prélèvement sur notre compte de manière exceptionnelle quand il n’y a pas suffisamment de soldes dans notre compte. Le montant de découvert accordé dépend de notre situation et des relations que nous entretenons avec notre banque (fréquence du découvert, présence d’autres comptes…). Notons que la banque peut admettre une facilité de caisse. Cette offre qui se déclenche de manière automatique accessible pour des montants limités figure dans la convention de compte. La facilité de caisse n’est autorisée que pour une situation débitrice de quelques jours par mois et permet de nous aider à résoudre des difficultés passagères. Si l’utilisation du découvert dépasse plus de trois mois consécutifs, l’établissement bancaire exige le remboursement immédiat ou propose une offre de crédit à la consommation à condition que notre situation la permette.

Gérer un découvert autorisé

La facilité de caisse appelée également autorisation de découvert est une solution pour résoudre d’une façon provisoire les problèmes de trésorerie de courte durée. Cette solution peut être temporaire ou permanente en fonction de notre cas. Contrairement à la simple tolérance, l’autorisation de découvert bancaire nécessite l’accord préalable de la banque. L’accord est souvent automatique pour des montants limités inscrits dans le cadre de la convention de compte. La gestion de la facilité de caisse consiste généralement à une avance de fonds dans l’attente d’une nouvelle rentrée d’argent. Le découvert autorisé occasionnel de moins de 90 jours doit être souvent concerné par un accord écrit préalable de notre banque. Cet accord écrit indique les modalités de remboursements. L’utilité de cette autorisation de découverte consiste à résoudre des difficultés de paiement lorsque l’on prévoit un débit important dont le montant dépasse la provision restant sur notre compte. Nous pouvons aussi recourir à cette démarche lorsqu’on est souvent confronté à des fins de mois difficiles. Vérifions que le montant retiré par notre banque intègre un découvert occasionnel pour des montants limités. Profitons-en pour connaître le paiement des agios. Le montant et la durée de la découverte sont inscrits dans la convention de compte. En ce qui concerne le découvert autorisé dépassant 90 jours, il s’agit d’une véritable offre préalable de crédit.

Quel que soit le mode de découvert dont on a recours, ce service génère des frais (agios) qui sont proportionnels au montant du débit et au nombre de jours durant lesquels notre compte a été débiteur. Vérifions notre convention de compte pour connaître le taux appliqué dans ce genre de situation.

Où peut-on demander une autorisation de découvert ?

Les caractéristiques de l’autorisation de découvert dépendent de l’établissement bancaire auquel nous avons ouvert un compte. Les titulaires de comptes LCL, BNP Paribas et CIC peuvent bénéficier de cette facilité de paiement.

LCL

L’organisme bancaire propose une solution de trésorerie qui nous permet de faire face immédiatement à une dépense imprévue dépassant le solde de notre compte. Nous pouvons paramétrer la durée de ce découvert autorisé en sollicitant un montant qui peut atteindre jusqu’à un mois de salaire. Ce service est limité à 21 500 €.

BNP Paribas

Le découvert que nous propose BNP Paribas est une solution pour financer nos besoins de trésorerie supérieure à un mois provoquée par le décalage entre les décaissements les encaissements prévus. Il s’agit d’une solution sur mesure qui s’ajuste à notre situation. Les modalités d’utilisation sont clairement stipulées dans le contrat. Le montant et la durée du découvert autorisés sont établis en concertation avec notre chargé d’affaires BNP Paribas.

CIC

Le découvert personnalisé du CIC nous évite une mauvaise surprise due à une dépense imprévue ou un décalage de trésorerie. Les modalités de remboursement du découvert sont libres et indépendantes du paiement des intérêts.