Bien gérer la fermeture d’un compte bancaire

Fermeture d'un compte bancaire

Fermeture d’un compte bancaire

La fermeture d’un compte bancaire est une démarche qui doit être accomplie en envoyant une lettre recommandée avec avis de réception à sa banque. Pour procéder à la clôture de son compte courant, l’opération doit faire l’objet d’une demande spécifique.

Gérer correctement la clôture du compte bancaire

Lorsque nous souhaitons changer de banque et que nous avons conclu un contrat à durée indéterminée avec un nouvel établissement financier, nous pouvons procéder à la demande de fermeture de notre compte actuel à tout moment. Quelle que soit la raison qui nous incite à supprimer le compte, nous ne devons fournir aucune justification de la fermeture de notre compte. Cette démarche gratuite nous amène à rendre tous les moyens de paiement mis à notre disposition comme le chèque et/ou les cartes de paiement associées au compte de dépôt. Si nous ne restituons pas ces dispositifs de paiements, nous serons tenus responsables en cas d’une éventuelle utilisation frauduleuse.

Quelques conseils concernant la clôture de notre compte de dépôt

Pour simplifier nos démarches, nous pouvons demander à notre nouvelle banque de nous assister à la clôture de notre ancien compte. La fermeture d’un compte nécessite une demande spécifique. En retirant seulement tous les frais disponibles, cela n’entraîne pas automatiquement la clôture du compte. Le compte sans argent est simplement soldé, il se peut que les frais de gestion de comptes inactifs nous soient prélevés si nous ne procédons pas à sa fermeture. En ouvrant un nouveau compte dans un autre organisme financier, il est préférable de demander à bénéficier du service d’aide à la mobilité bancaire. Cette prestation autorise notre nouvelle banque à effectuer les formalités à notre place auprès de nos créanciers et de nos débiteurs. L’ancien compte sera fermé dans les 10 jours ouvrés à compter de la date de notre demande.

Les raisons qui entraînent la clôture d’un compte bancaire

Une fermeture d’un compte de dépôt peut être faite à l’initiative de son titulaire pour de nombreuses raisons. En effet, le client peut expédier sa lettre de clôture de compte afin d’officialiser sa démarche. Parmi les facteurs incitant les clients à fermer leur compte :

  • Quand les tarifs bancaires ne lui conviennent plus
  • Lorsqu’un contrat de prêt immobilier l’oblige à domicilier ses revenus dans l’établissement où il a souscrit le crédit
  • Pour d’autres motifs

Le client n’a pas à expliquer la raison de la fermeture de son compte. Rappelons que depuis le 1er janvier 2005, cette démarche est gratuite pour les comptes à vue ainsi que les comptes sur livret. Nous disposons d’une période transitoire nous autorisant à changer de banque sans attendre la fermeture définitive de l’ancien compte. Ce délai nous permet d’entamer plus calmement les procédures nécessaires à la clôture de l’ancien compte. Cette période transitoire permet entre autre de procéder plus sereinement à la domiciliation des revenus sur le nouveau compte.

Modèle de courrier pour demander la fermeture de notre compte bancaire

Pour procéder à la clôture de notre compte de dépôt, nous devons rédiger une lettre. Voici un modèle de courrier qui pourra servir dans nos formalités :

Madame, Monsieur,

Titulaire d’un compte de dépôt ouvert à votre agence de [lieu] sous les références [n° du compte de dépôt], je vous informe par la présente de ma volonté de fermer ce compte.

Je vous prie de bien vouloir mettre en œuvre, à compter de ce jour, les diverses démarches conduisant à la clôture définitive de mon compte. Le solde actuel est suffisant pour permettre le paiement des chèques et autres moyens de règlement en cours.

À la date de la fermeture, je vous remercie de bien vouloir m’adresser un relevé de compte détaillé et un chèque représentant le montant du solde définitif.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

(Signature)

NB : Cette lettre doit être rédigée au pluriel si nous souhaitons clôturer un compte indivis ou joint.