Carte privative : quels sont ses avantages ?

Carte privative

Carte privative

Les enseignes de grands magasins proposent aux fidèles clients, des solutions de facilité de paiement pour faire leurs emplettes. Ce moyen de paiement est aussi utilisé comme carte de fidélité. Ce type de carte de crédit présente de nombreux avantages. Quels sont-ils exactement ?

Qu’est-ce qu’une carte privative ?

À la différence des cartes bancaires classiques, les cartes privatives sont des moyens de paiement obtenues dans une enseigne de la distribution et leur utilisation n’est valable que dans les points de vente de la chaîne ou du réseau. Par définition, ce dispositif est une carte émise par un organisme pour permettre aux consommateurs de réaliser le paiement et/ou retrait chez certains commerçants ou certains distributeurs automatiques de billets. La carte de paiement co-brandée intègre plusieurs services accessibles uniquement dans une enseigne ou dans un nombre limité d’enseignes partenaires au fournisseur de la carte.

Profitez d’un moyen de paiement efficace

Avec la carte privative, nous disposons d’un accessoire permettant de régler nos achats dans les magasins de la chaîne ou du réseau de distribution. En utilisant cette carte de crédit, nous pouvons choisir la manière dont nous souhaitons régler nos achats.

Régler nos achats au comptant

Selon le contrat stipulé par la carte de crédit co-brandée, nous pouvons régler nos achats au comptant si la carte assure un paiement immédiat ou différé. Le paiement au comptant est le mode de paiement par défaut des cartes privatives. Le fonctionnement de ce type de paiement ressemble aux cartes bancaires classiques.

Régler nos achats avec un crédit classique

Cette carte renferme une somme d’argent d’un montant défini et servant à régler certains achats. La somme doit être remboursée avec les intérêts. Les conditions de ce type de carte privative peuvent être comparées à celles d’un prêt personnel.

Régler nos achats avec un crédit renouvelable

Cette carte est rattachée à un crédit renouvelable ou revolving. Nous pouvons utiliser une partie ou la totalité d’une réserve d’argent mise à notre disposition. En remboursant progressivement les intérêts et le capital de ce prêt, nous reconstituons au fur et à mesure notre réserve.

Quel que soit le type de paiement que nous choisissons pour régler nos achats, la carte co-brandée fait souvent office de carte de fidélité. Elle nous permet de jouir des avantages exclusifs et de facilité de paiements propre aux cartes de fidélités classiques.

Quelques exemples de cartes privatives

Les cartes privatives sont des dispositifs de paiements qui sont distribués dans de nombreuses enseignes. Voici trois exemples de cartes co-brandées dont nous pouvons bénéficier pour optimiser nos achats.

Carte privative chez LeClerc

Avec la carte Edel que nous propose LeClerc, nous bénéficions d’une carte 3 en 1. Ce dispositif de paiement regroupe une carte de paiement, une carte de crédit et une carte de fidélité E.LECLERC. Cette carte privative gratuite est utilisable dans tous les centres E.Leclerc.

Carte privative d’Auchan

Oney Banque Accord a conçu une carte privative très utile pour permettre à ses bénéficiaires de retirer de l’argent au comptant ou à crédit dans les distributeurs agréés Auchan, d’avoir droit à des réductions spéciales et de profiter des avantages exclusifs réservés aux titulaires de la carte privative.

Carte privative Fnac

La carte privative FNAC coûte 12 € (hors promotion), elle est valable pendant un an dans les univers appartenant à FNAC. Pour bénéficier de ce dispositif de paiement, elle doit être associée à un crédit renouvelable. L’offre de fidélité nous permet de bénéficier d’une réduction de tarifs et génère des points cadeaux lors de nos emplettes.

En général, un contrat d’une carte privative dure un an. Pour ne pas renouveler le contrat, nous devons envoyer une demande de rupture par lettre recommandée avec accusé de réception au moins 3 mois avant la date d’échéance. Veiller à ce que les sommes dues soient remboursées avant la date de résiliation.