Investir dans le marché des matières premières

Ceux qui veulent miser sur les spéculations boursières pourront opter pour l’investissement en bourse ou investir sur le foreign exchange appelé marché des changes. Il existe aussi d’autres solutions permettant de faire quelques bénéfices, celles de négocier sur les spéculations des matières premières.

Investir dans les matières premières chez Boursorama

Boursorama est une banque en ligne proposant aux traders des solutions permettant de spéculer à distance sur les cours de la bourse. Ce site est aussi une occasion permettant aux boursicoteurs inscrits de miser sur d’autres actifs comme les matières premières (pétrole, or…).

Le site d’informations boursières dispose d’une section permettant aux internautes de suivre l’actualité financière. Parmi les sujets abordés dans cette partie du site, on peut y trouver des nouvelles sur les matières premières. Ces rubriques peuvent contenir de précieux indices concernant les investissements rentables des matières premières. Le site communique quelques démarches à suivre pour prendre position ainsi que l’importance de la gestion collective.

Matières premières

Matières premières

Quelques conseils pour bien investir dans les matières premières

Lorsqu’on choisit d’investir dans le marché des matières premières, on dispose de deux options qui varient selon le capital de départ et le profil de l’investisseur. Ceux qui ont un capital de départ important et qui souhaitent spéculer sur les matières premières bénéficient de plus de rentabilité en structurant leurs portefeuilles de titres avec des contrats à terme.

En optant pour une échéance de contrat plus long, on minimise les risques liés à la volatilité des marchés. Dans le cas où le capital de départ est plus faible, il vaut mieux contacter des Organismes de placement collectif (OPCVM) indexés sur les matières premières.

Différence entre marché à terme et gestion collective

Investir dans les matières premières est une solution très utile pour rentabiliser son capital. Ce type d’investissement est disponible en deux options : l’OPCVM ou le contrat à terme.

Les contrats à terme appelés également futurs sont normalement gérés par les opérateurs industriels et miniers. Ces investissements sont des produits dérivés dont le prix est directement lié à la spéculation des prix. Ce genre de contrat sert avant d’instrument financier de spéculation. Les conditions sont connues à l’avance : cela concerne une quantité de sous-jacent qui sera échangée à l’échéance à un prix fixé au moment présent.

En ce qui concerne la gestion des fonds d’investissement collectif, on peut choisir trois catégories d’actifs, à savoir le secteur :

  • Des ressources naturelles
  • Des métaux précieux
  • Futurs sur matières premières

Les matières comme le marché des changes présentent une grande volatilité. Le cours des spéculations dépend de l’interaction entre l’offre et la demande ainsi que les facteurs géopolitiques si l’on spécule le cours des minéraux et de l’énergie et le facteur climatique lorsqu’on s’intéresse aux ressources agricoles.

Investir sur le marché des matières premières secondaires

La négociation des matières premières se fait également sur des produits classés en matières premières secondaires. Les fluctuations de prix concernent : le papier, le carton, certains actifs ferreux (cisailles légères, cisailles lourdes, fontes 1er et 2e choix, fontes à casser, tôles…).

On peut également spéculer sur les fluctuations des prix des matières premières secondaires non ferreux comme le laiton, bronze, plomb, cuivre rouge, zinc, aluminium…